top of page

L'histoire de la Compagnie

Compagnie toulousaine fondée en 2016 par Clémence Labatut et Jessica Laryennat à l’occasion de deux spectacles : Caligula, d’Albert Camus, mis en scène par Clémence Labatut, suivi de Partition pour deux âmes sœurs, pièce écrite et mise en scène par Jessica Laryennat. Le spectacle Caligula est sélectionné à Région(s) en scène Occitanie en janvier 2018 et remporte la Mention Spéciale des Lycéen·ne·s. Durant 3 saisons, Caligula sera joué une vingtaine de dates en Occitanie et à Paris.

L’année 2018 voit la naissance du spectacle Yvonne, princesse de Bourgogne de Gombrowicz, dans un jardin public de La Roche-sur-Yon en partenariat avec la Compagnie Le Menteur Volontaire mis en scène par Clémence Labatut et de la création hors les murs V.H. co-écrite par Simon Le Floc’h, Clémence Labatut et Eugénie Soulard au Festival NovAdo en partenariat avec la MJC Rodez. Après plus de 80 représentations en France métropolitaine et en Guadeloupe, V.H. entame sa sixième saison sur les routes. Lors de la saison 18/19, le spectacle V.H. est sélectionné par le Dispositif Théâtre au Collège mis en place par le département de l’Aveyron et depuis 2021 par le Dispositif Parcours Laïque et Citoyen du Département de la Haute- Garonne.

A partir de la saison 19/20, Ah! Le Destin porte exclusivement les spectacles mis en scène ou co-mis en scène par Clémence Labatut.

Marie Tudor est crée en janvier 2019 avec notamment l'aide au compagnonnage du Ministère de la Culture - direction Générale de la Création Artistique en partenariat avec la Cie conventionnée Le Menteur Volontaire. En janvier 2020, le spectacle se joue aux Région(s) en scène Occitanie et remporte le Prix des Lycéen·ne·s. En septembre 2020, Marie Tudor est sélectionné au Festival national Le Chaînon Manquant à Laval et décroche une Tournée d’une dizaine de dates nationales ( 6 régions concernées ) en mars 2022.

En 2019, la Cie est sélectionnée pour faire partie du Dispositif Local d’Accompagnement mis en place par France Active et Occitanie en scène qui apporte une aide à la structuration et à la diffusion des compagnies d’Occitanie. En 2020, la Cie est choisie par Occitanie en scène pour présenter ses spectacles lors de la journée Vizavis qui rassemble toutes les agences culturelles régionales au 104 à Paris. En 2023, la Cie est prise par le Dispositif d'Accompagnement PUSH mis en place par Scopie et Occitanie en Scène pour renforcer son développement.

 

A l’automne 2020, la Cie présente la maquette de son prochain spectacle, L’Alcool et la Nostalgie adapté du roman de Mathias Enard lors du Festival Fragments aux Plateaux Sauvages à Paris et du Festival Supernova à l’Espace Roguet - Conseil Départemental de la Haute-Garonne à Toulouse. Le 10 novembre 2021, le spectacle est créé lors de Supernova #6 - Festival Jeune Création Toulouse. L'Alcool et la Nostalgie est soutenue par la DRAC Occitanie - Ministère de la Culture. Le spectacle tourne une dizaine de dates en Occitanie.

Le 11 mars 2022, la création Radium Mania mis en scène par Clémence Labatut et co-écrite par Clémence Da Silva, Eugénie Soulard, Clémence Labatut est présentée à L'Espace Bonnefoy-Toulouse. Le spectacle entame sa troisième saison d'exploitation.

Aux Croisements, spectacle prévu à l’automne 2024 est actuellement en création et en cours de production.

La Cie présente ses spectacles dans des lieux dédiés et non dédiés pour aller à la rencontre de tous les publics avec des formes qui s'adressent à tou·te·s. Les équipes d'Ah! Le Destin effectuent un travail de transmission et d'action culturelle en lien avec les créations de la Cie.

Les Enjeux

En arrivant sur le territoire toulousain en 2014, j’ai tout de suite milité pour les grandes aventures de troupe et le travail sur les textes du répertoire. Je me suis attaquée à la démesure de Caligula d’Albert Camus avec ma promotion de la Classe Labo et quelques années plus tard à la figure trouble de Marie Tudor de Victor Hugo.

Au sein de la Compagnie Ah! Le Destin, je défends un théâtre poétique et engagé qui s’adresse à tou·te·s. En adaptant des œuvres du répertoire ou en m’appuyant sur des écritures contemporaines, je travaille à fabriquer un théâtre populaire, festif, désorientant et exigeant.

C’est un théâtre qui s’appuie sur les écritures, celles qui modifient les corps et les déforment.

C’est un théâtre de mots et de chair dont l’interprète est le centre.

C’est un théâtre de la transmission, pour que les outils de la fabrication artistique soient accessibles à tous et à toutes.

Il me semble essentiel aujourd’hui d’interroger l’Homme, dans ce qu’il a de plus beau et de plus monstrueux. Le théâtre est un des rares lieux où l’individu est renvoyé à lui‑même, à ses affres, ses angoisses, sa complexité, ses contradictions, ses névroses, ses espoirs, ses amours, son absurdité. Ma volonté n’est pas de délivrer des messages mais bien d’ouvrir des questionnements et d’inviter chaque spectateur·ice à se repositionner, s’interroger. Il m’est essentiel d’avoir une démarche désorientante. Pour questionner toujours plus. L’Humain. Tenter de le comprendre et le mettre à l’épreuve. Ce théâtre sera une quête vers l’inconnu.

Clémence Labatut

bottom of page