© 2016 par Ah! Le Destin

ahledestincompagnie@gmail.com, Toulouse, France

MARIE TUDOR

VICTOR HUGO

mise en scène Clémence Labatut

Création Janvier 2019

Londres, 1553. Simon Renard est missionné afin de satisfaire l’alliance de son roi Philippe II d’Espagne avec la reine d’Angleterre, Marie Tudor. Mais en coulisses, Simon Renard complote jalousement, car son dessein n’est autre que de faire tomber le favori de la reine, Fabiano Fabiani, l’italien. Afin d’assouvir sa vengeance il se sert de l’ouvrier ciseleur Gilbert, lui aussi bafoué par Jane, sa bien aimée tombée dans les bras de l’italien.

Lorsque Marie Tudor découvre à la fois l’infidélité de son bien-aimé et le complot qui se forge contre lui, son devoir de reine se bouscule avec sa folie amoureuse. La raison d’état versus son furieux désir. Que choisir ?

Elle tranchera. Fabiano Fabiani, le jeune aventurier doit être sacrifié au nom de la Raison d’État.

Jeu de pouvoir, passion amoureuse, théâtre dans le théâtre, rebondissements digne d’un thriller, ombre menaçante du billot, tous les coups sont permis pour parvenir à ses fins.

 

Il y a deux manières de passionner la foule au théâtre : par le grand et par le vrai. Le grand prend les masses, le vrai saisit l’individu. Le but du poète dramatique, quel que soit d’ailleurs l’ensemble de ses idées sur l’art, doit donc toujours être, avant tout, de chercher le grand, comme Corneille, ou le vrai, comme Molière ; ou mieux encore, et c’est ici le plus haut sommet où puisse monter le génie, d’atteindre tout à la fois le grand et le vrai, le grand dans le vrai, le vrai dans le grand, comme Shakespeare.

Préface de Marie Tudor, Victor Hugo.

Victor Hugo (1802-1885) a écrit une quinzaine de pièces de théâtre. Il présente Marie Tudor pour la première fois en 1833 à l’âge de 31 ans au Théâtre de la Porte Saint-Martin à Paris.


Théâtre : Cromwell (1827), Amy Robsart (1828), Hernani (1830), Marion de Lorme (1831), Le roi s’amuse (1832), Lucrèce Borgia (1833), Marie Tudor (1833), Angelo, tyran de Padoue (1835), Ruy Blas (1838)

Avec Yacine Aït Benhassi, Sara Charrier, Laura Clauzel, Victor Ginicis,

Simon Le Floc'h, Cédric Soubiron, Eugénie Soulard, Sébastien Ventura

|création musicale Simon Le Floc'h|scénographie et création lumière Christophe Barrière, Julien Dubuc|création costumes Jules Nassar, Pauline Montaña-Lescos 

production Ah! Le Destin - coproduction théâtre Jules Julien et théâtre Sorano - aide au compagnonnage du Ministère de la Culture - DGCA avec la compagnie Le Menteur Volontaire - demandes d'aide à la création en cours - avec le soutien du Club à Rodez, du festival Supernova /¡ Fragile(s)/ Théâtre Sorano, du théâtre de l'Usine à Saint Céré, de l'Astrolabe Grand Figeac, de la MJC Rodez, du théâtre des Mazades à Toulouse

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now